primevères en couleurs

Au printemps, l’herbe de mon jardin s’émaille d’un camaïeu de primevères jaunes, violettes, roses, du plus bel effet. Mais pourquoi une telle diversité de tons ?

Voilà comment ça se passe :

En butinant, les insectes transportent du pollen des primevères cultivées vers le pistil des primevères sauvages ou inversement. Plus les fleurs sont différentes plus la fécondation a de chance d’aboutir à une graine.

L’année suivante, la graine disséminée par l’eau ou les fourmis donne une nouvelle plante. Celle-ci peut être colorée. En effet, elle contient des gènes de la plante cultivée ; ceux-ci peuvent s’exprimer en commandant la fabrication d’anthocyanes en quantité variable et responsable de de la couleur. D’autres caractères peuvent également varier comme la forme des pétales ou celle de l’étoile jaune au centre de la fleur.

Jouez à reconnaître la primevère et bien d’autres fleurs sauvages avec le jeu : Mémo Nature fleurs sauvages