visite dans mon lombricomposteur

Installé en mars 2007, mes vers transforment mes déchets ménagers végétaux en lombricompost Ceci sans odeur et presque sans entretien : visite guidée :

VUE DE DESSUS

Le lombricompost est alimenté en épluchures diverses, feuilles, herbes dites mauvaises, boite à œufs, déchets de thé et café, fleurs, essuie tout de cuisine...

je ne met pas : ail, oignons, agrumes, croutes de fromage et déchets de viandes ou poissons.

VUE DE DESSOUS :

Voilà mon cheptel au travail, il est composé plus de 3000 vers de l’espèce Eisenia qui mangent mes déchets.

BILAN CHIFFRE :

4kg de déchets par semaine pendant 5 ans, c’est plus d’une tonne qui n’a pas été traitée dans l’incinérateur et c’est tant mieux car les épluchures ça brule mal ! Rassurez-vous je n’ai pas récupéré une tonne de lombricompost mais à peine 70kg environ